WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-14 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-25 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-23 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-24 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-33 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-39 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-35 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-07 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-16 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-34 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-08 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-32 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-22 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-13 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-04 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-18 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-11 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-31 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-02 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-37 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-40 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-09 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-06 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-15 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-28 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-01 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-17 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-19 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-03 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-36 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-12 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-27 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-10 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-05 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-20 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-21 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-26 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-38

Benjamin Mouly

, à propos.
+/

Né à Lyon en 1987, vit et travaille à Marseille, benjamin.mouly@gmail.com, 0649094820. Télécharger portfolio FR – EN.

Benjamin Mouly a étudié la photographie à l’ENSP d’Arles et l’art contemporain à la HEAD de Genève. Son travail a été exposé en France et à l’international (Periscope: Beyond Photography, MC2 Gallery, Milan, 2017 – Hojas de Perro, Alliance Française de Bogotá, Colombie, 2015), à l’occasion d’expositions personnelles (De concert, galerie Les Filles du Calvaire, Paris, 2015), collectives (¡Viva Villa!, Collection Lambert, 2020) et de foires. Il était artiste membre de la Casa de Velázquez (Madrid) en 2019-2020.

Benjamin Mouly développe une pratique pluridisciplinaire traversée par la question de l’image. En utilisant la vidéo, la photographie, l’installation ou la performance, il investit l’écart entre l’expérience corporelle et visuelle d’un réel instable et les techniques normalisées de sa capture. Le regard occupe une place prépondérante dans son travail et l’image constitue un moyen d’appréhender le monde sans tenter de le saisir complètement.

Il met en scène des situations dans lesquelles se retrouvent par exemple des oiseaux, du sucre ou encore du saindoux. Ces matières et ces corps imprévisibles deviennent acteurs de relations où la présence humaine n’est plus le centre. La place de chacun est rendue trouble et les œuvres qui en résultent contiennent souvent une part incongrue ou absurde. Depuis 2019, la vidéo est un médium privilégié dans la pratique de l’artiste. Elle lui permet de faire exister dans la durée des gestes et des matériaux éphémères tout en continuant d’interroger des enjeux liés à la représentation.

https://vimeo.com/428074338

00.

Jamais sucre ne gâta viande (performance), avec Claire Chassot et Mélanie Villemot, Atelier Flamme, Montreuil (FR), 2019.

« Jamais sucre ne gâta viande » est une proposition de Claire Chassot, Benjamin Mouly et Mélanie Villemot. Entre installation et performance, le projet se présente comme une veillée de 24 heures au cours de laquelle quelque chose tente de s’édifier. La veille est abordée à la fois comme un verbe d’action et un état. C’est une façon singulière de percevoir, de construire et d’habiter un espace collectivement: par la présence, les gestes, les déplacements, exécutés ensemble ou seul, avec lenteur, attention, concentration, en creusant les profondeurs du temps.
Veiller, c’est également cette manière d’être particulière qui spécule de ce qui devrait se produire le coup d’après. Elle se lie ici à une narration, celle de la réalisation d’une arche à l’image de ce temps élastique, mou, aux lisières de la conscience. Cette forme mystérieuse, qui tient autant du portail métaphysique que du seuil architectural, est conçu à partir d’une matière ordinaire, éphémère et ductile : le sucre. La technique employée est celle des confiseurs, à une échelle qui n’a pourtant aucun sens pour l’industrie du bonbon.

01.
02-Jamais_sucre_ne_gata_viande-Atelier_Flamme
02.
06-Jamais_sucre_ne_gata_viande-Atelier_Flamme
03.
09-Jamais_sucre_ne_gata_viande-Atelier_Flamme
04.
01-Jamais_sucre_ne_gata_viande-Atelier_Flamme
05.
10-Jamais_sucre_ne_gata_viande-Atelier_Flamme
06.
30-Jamais_sucre_ne_gata_viande-Atelier_Flamme
07.
17-Jamais_sucre_ne_gata_viande-Atelier_Flamme
08.
23-Jamais_sucre_ne_gata_viande-Atelier_Flamme
09.
24-Jamais_sucre_ne_gata_viande-Atelier_Flamme
10.
27-Jamais_sucre_ne_gata_viande-Atelier_Flamme_2x3-WEB
11.
48-Jamais_sucre_ne_gata_viande-Atelier_Flamme-WEB
12.
51-Jamais_sucre_ne_gata_viande-Atelier_Flamme-WEB
13.
52-Jamais_sucre_ne_gata_viande-Atelier_Flamme-WEB
14.
33-Jamais_sucre_ne_gata_viande-Atelier_Flamme
15.
41-Jamais_sucre_ne_gata_viande-Atelier_Flamme
16.
32-Jamais_sucre_ne_gata_viande-Atelier_Flamme
17.
37-Jamais_sucre_ne_gata_viande-Atelier_Flamme
18.
53-Jamais_sucre_ne_gata_viande-Atelier_Flamme-WEB
19.
35-Jamais_sucre_ne_gata_viande-Atelier_Flamme
20.
54-Jamais_sucre_ne_gata_viande-Atelier_Flamme-WEB
retour en haut