WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-02 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-24 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-03 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-28 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-29 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-32 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-16 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-06 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-39 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-23

Benjamin Mouly

, à propos.
+/

Né à Lyon en 1987, vit et travaille à Marseille, benjamin.mouly@gmail.com, 0649094820. Télécharger portfolio FR – EN.

Benjamin Mouly a étudié la photographie à l’ENSP d’Arles et l’art contemporain à la HEAD de Genève. Son travail a été exposé en France et à l’international (Periscope: Beyond Photography, MC2 Gallery, Milan, 2017 – Hojas de Perro, Alliance Française de Bogotá, Colombie, 2015), à l’occasion d’expositions personnelles (De concert, galerie Les Filles du Calvaire, Paris, 2015), collectives (¡Viva Villa!, Collection Lambert, 2020) et de foires. Il était artiste membre de la Casa de Velázquez (Madrid) en 2019-2020.

Son travail est traversé par la question de l’image, qu’il vient mettre à l’épreuve d’elle-même pour en refléter la versatilité. Dans ses productions les plus récentes Benjamin Mouly s’intéresse notamment à des éléments vivants et imprévisibles : oiseaux, sucre, beurre, etc. Qu’elles relèvent de la photographie, de l’installation ou de la performance, les situations qu’il provoque auscultent l’idée d’échange et de rencontre. La mise en relation, souvent étonnante, de ses sujets souligne l’ambiguïté des rapports qui s’installent entre eux, leur éloignement, leur proximité, leur porosité.

https://vimeo.com/428074338

00.

For The Birds [1] (performance), avec Aurélie Jacquet, commissariat de Grégory Castera, Cité Internationale des Arts, Paris (FR), 2016.

Performance présentée le 13/12/16 lors de l’événement Lucy In the Sky With Diamonds orchestré par Grégory Castera. Matériaux utilisés: Branches, assise en mousse polyuréthane, livre de poche en sucre tiré, cuillère-branche en argile et bois, oreille et main en argile, baie, fausse pomme, couverture en cuir synthétique, projecteur à lampe. Durée: 15 minutes environ.

Cette performance remet en jeu le dispositif de prise de vue que j’ai développé pour photographier les oiseaux du jardin de la Cité des Arts. Mon protocole se base sur un ensemble d’objets réalisés à partir de fruits et légumes sculptés, et de matériaux divers (beurre, argile, bois, graines, etc.). Ils servent d’appât pour l’animal et constituent une zone de contact entre lui et moi. L’appareil est déclenché lorsqu’un oiseau se pose à proximité. Comme dans une partie de pêche, l’attente est aussi importante que la prise. Pour cette performance j’ai réemployé certains objets et fonds utilisés pour mes prises de vue, sans préciser clairement la raison de leur usage. La performance se présente comme une série d’actions reflétant la construction d’un décor pour une chose qui n’est nommée que sous forme d’indices. Je considère ce dispositif comme une situation photographique dont le caractère performatif vise à interroger l’idée de désœuvrement.

01.
Benjamin_Mouly-Lucy_In_The_Sky-02
02.
Benjamin_Mouly-Lucy_In_The_Sky-01
03.
Benjamin_Mouly-Lucy_In_The_Sky-22
04.
Benjamin_Mouly-Lucy_In_The_Sky-05
05.
Benjamin_Mouly-Lucy_In_The_Sky-23
06.
Benjamin_Mouly-Lucy_In_The_Sky-06
07.
Benjamin_Mouly-Lucy_In_The_Sky-08
08.
Benjamin_Mouly-Lucy_In_The_Sky-11
09.
Benjamin_Mouly-Lucy_In_The_Sky-07
10.
Benjamin_Mouly-Lucy_In_The_Sky-13
11.
Benjamin_Mouly-Lucy_In_The_Sky-12
12.
Benjamin_Mouly-Lucy_In_The_Sky-03
13.
Benjamin_Mouly-Lucy_In_The_Sky-17
14.
Benjamin_Mouly-Lucy_In_The_Sky-20
15.
Benjamin_Mouly-Lucy_In_The_Sky-16
16.
Benjamin_Mouly-Lucy_In_The_Sky-21
17.
Benjamin_Mouly-Lucy_In_The_Sky-18
01.

Documentation

retour en haut