WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-02 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-05 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-15 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-36 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-07 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-26 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-31 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-08 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-30 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-38 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-34 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-06 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-11 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-19 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-28 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-23 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-40 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-33 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-17 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-39 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-37 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-13 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-18 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-03 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-21 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-32 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-09 WELCOME-2021-Benjamin_Mouly-12

Benjamin Mouly

, à propos.
+/

Né à Lyon en 1987, vit et travaille à Marseille, benjamin.mouly@gmail.com, 0649094820. Télécharger portfolio FR – EN.

Benjamin Mouly a étudié la photographie à l’ENSP d’Arles et l’art contemporain à la HEAD de Genève. Son travail a été exposé en France et à l’international (Periscope: Beyond Photography, MC2 Gallery, Milan, 2017 – Hojas de Perro, Alliance Française de Bogotá, Colombie, 2015), à l’occasion d’expositions personnelles (De concert, galerie Les Filles du Calvaire, Paris, 2015), collectives (¡Viva Villa!, Collection Lambert, 2020) et de foires. Il était artiste membre de la Casa de Velázquez (Madrid) en 2019-2020.

Benjamin Mouly développe une pratique pluridisciplinaire traversée par la question de l’image. En utilisant la vidéo, la photographie, l’installation ou la performance, il investit l’écart entre l’expérience corporelle et visuelle d’un réel instable et les techniques normalisées de sa capture. Le regard occupe une place prépondérante dans son travail et l’image constitue un moyen d’appréhender le monde sans tenter de le saisir complètement.

Il met en scène des situations dans lesquelles se retrouvent par exemple des oiseaux, du sucre ou encore du saindoux. Ces matières et ces corps imprévisibles deviennent acteurs de relations où la présence humaine n’est plus le centre. La place de chacun est rendue trouble et les œuvres qui en résultent contiennent souvent une part incongrue ou absurde. Depuis 2019, la vidéo est un médium privilégié dans la pratique de l’artiste. Elle lui permet de faire exister dans la durée des gestes et des matériaux éphémères tout en continuant d’interroger des enjeux liés à la représentation.

https://vimeo.com/428074338

00.

A Guest + A Host = A Ghost (résidence), mise en place par Isabelle Henrion, Les Ateliers x Vivarium, Clermont-Ferrand (FR), 2018.

Avec François Feutrie, David Picard, Bruno Silva, Marjolaine Turpin et Josselin Vidalenc. A Guest + A Host = A Ghost est une résidence croisée initiée en avril 2018 entre le Vivarium – atelier artistique mutualisé – à Rennes et Les Ateliers à Clermont-Ferrand. Créé par la commissaire indépendante Isabelle Henrion, ce projet est conçu comme une expérience d’échange. 3 artistes du Vivarium (dont moi) troquent pendant un mois leurs ateliers et leurs appartements avec ceux de 3 artistes installés aux Ateliers. Basé sur un principe de mutualisation des biens et des ressources, le projet A Guest + A Host = A Ghost interroge les notions d’hospitalité et de contexte de travail en rapprochant deux structures aux fonctionnements, philosophies et situations géographiques similaires. Le titre est emprunté à Marcel Duchamp.

Ma proposition plastique se présente comme autant de tentatives pour approcher les corvidés du Pré la Reine – ancienne cité ouvrière de Michelin – à Clermont-Ferrand. Les Carrés Bleus sont extraits de la publication réalisée à cette occasion par Marie Eschenlauer et Margaux Lebret.

01.
Benjamin_Mouly-Ghost-00
02.
Benjamin_Mouly-Ghost-01
03.
Benjamin_Mouly-Ghost-02
04.
Benjamin_Mouly-Ghost-03
05.
Benjamin_Mouly-Ghost-04
06.
Benjamin_Mouly-Ghost-05
07.
Benjamin_Mouly-Ghost-06
01.

Dessin préparatoire

02.

A Guest + A Host = A Ghost, reproduction extraite de l’édition réalisée par Marie Eschenlauer et Margaux Lebret (2018)

03.

Carré Bleu, jour 01 (Apéritif), mélange apéro, 1/2 grenade, 1 vis, 1 banane (2018)

04.

Carré Bleu, jour 02 (Apéritif), mélange apéro, 1/2 grenade, 1 vis, 1 pomme (2018)

05.

Carré Bleu, jour 03 (Sushi Night), déconstruction de California Roll (boule de riz gluant, feuille d’algue Nori) sur tronçon de palette, ruban de gingembre frais, cocktail surprise (sous chaussette de Yoga)(2018)

06.

Carré Bleu, jour 04 (Brunch), 3 œufs au plat, bacon végé (noix de cajou et noisettes concassées, raisins secs, sucre, farine), feuilles de menthe fraîche (oubliées), grains de maïs tendre, main (2018)

07.

Carré bleu, jour 05, épis de maïs reconstitué (depuis une conserve de maïs en grains), 1 fausse framboise (framboise en bois laquée de ketchup Heinz), patte et tête d’oiselet (multiples couches d’enduit à base de colle à farine, copeaux de bois d’atelier, maïs écrasé sur tige en métal), structure métallique, fauteuil en cuir vert d’eau, maquillage (2018)

retour en haut